Le confinement, une source d’anxiété

Quels sont les conséquences du confinement ? D’abord, nous nous retrouvons face à un « ennemi », un virus que nous ne connaissons pas, que nous ne contrôlons pas et dont nous devons tout apprendre. Ceci est déjà source d’anxiété. Ensuite nous nous sommes rendu compte que ce virus était très virulent et sa propagation était très rapide, trop rapide pour notre système de santé. Nous devions faire face à un virus plus méchant et plus rapide que nous, qui donnait la mort. La seule manière de le contrer était le confinement.


Le gouvernement a instauré des mesures de protection drastiques faisant perdre les repères temporels à beaucoup d’entre-nous (confinement à la maison 7j/7, arrêt du travail, vie commerciale et sociale en veille, écoles fermées, …). La gestion de la crise n’a pas été facile non plus (port du masque ou pas, manque de matériel sanitaire), nous ne savions pas où nous allions, les informations et les constatations étaient parfois contradictoires. Mais dans tous les cas, nous étions face à celui qui donne la mort, la nôtre, celle de nos proches. Nous avons eu peur, dans un besoin de rassurance constant.

covid

Le déconfinement, également une source de peurs

Ensuite arrive la période de déconfinement progressif. Cela signifie que les risques sont moindres pour certains, pas pour d’autres et que l’on peut commencer à refonctionner « presque normalement » (enfin pour certains). Le déconfinement, c’est le moment où l’on nous retire petit à petit toutes les protections que l’on nous a imposées. Était-ce motivé par des critères scientifiques, politiques, commerciaux ? Était-ce le bon moment pour relâcher ces protections ou était-ce trop tôt ? Encore une fois, le déconfinement visait certains groupes sociaux, pas les autres et cela nous a bien rappelé que nous étions face à la mort. Nous n’avons jamais vécu cela.
C’est donc une situation exceptionnelle et mortifère à laquelle nous devons faire face. Souvent dans ce cas, la réaction du public est de nier le problème, raison pour laquelle nous avons tous vu dans les médias tant d’abus de manque de protection ou de respect des mesures d’hygiène imposés par les autorités. Mais les angoisses sont là, l’anxiété et les peurs aussi. Nous ne devons pas les nier. Et si pour la plupart d’entre-nous cela « passera avec le temps », pour d’autres cela représente une charge émotionnelle très fragilisante nécessitant une aide à court ou moyen terme, une verbalisation de ces peurs et une concrétisation de ces craintes.

L’hypnose médicale pour gérer la crise du Covid


L’hypnose médicale, par son pouvoir relaxant et suggestif, est d’une grande aide pour dépasser les angoisses et les peurs associées. La puissance de l’imagerie mentale, de votre imaginaire peut être mise au service de votre bien-être. L’hypnose est une technique accessible à tous et à tous les âges, efficace pour prendre en charge ces troubles et qui vous permet de prendre le contrôle de vos émotions anxiogènes.
Testez-la avec un professionnel de la santé mentale qui saura être à l’écoute de vos souhaits et pourra tenir compte de la dimension humaine qu’exige une relation thérapeutique.

Vous souhaitez être recontactés?